• 06.80.45.01.36
  • Livraison ou retrait en boutique
Bio

Bandol

Moulin des Costes
Domaine Bunan
 Rouge   | 2014

  • Disponible sous 22 jours
    • 32.00 € TTC | 75 cl

L'histoire des Domaines Bunan debute en 1961, Paul et Pierre originaire de Oran (Algérie) posent les fondations des Domaines Bunan à la Cadière d’Azur, en créant le terroir du Moulin des Costes. C’est un coup de cœur pour la région de Bandol et son appellation prestigieuse. En 1969, Pierre Bunan achète le Château la Rouvière au Castellet, un petit terroir orienté plein sud dont les vieilles vignes de Mourvèdre regardent la mer. En 1978, les deux frères reconstituent le vignoble du Bélouvé, autrefois possédé par des religieux, pour y créer un vin d’appellation Côte de Provence. Ensemble, ces trois terroirs distincts (Moulin des Costes, Château la Rouvière et Bélouvé) forment une entité : les Domaines Bunan.

L'avis du sommelier

Premier ancrage des Domaines Bunan, ce terroir permet de créer des assemblages de caractère pour un Bandol de grande tradition. Les restanques du Moulin des Costes, ouvertes sur la Méditerranée, très typiques de l’appellation, offrent aujourd’hui des pieds de Mourvèdre et de Grenache vieux de 45 ans.

Superficie : 30 hectares sur les aires géographiques de La Cadière d’Azur et du Castellet.

CEPAGES : Le Mourvèdre : 70%, le Cinsault : 20%, la Syrah : 10%

SOLS : Triasique argilo-calcaire caillouteux (argile rouge, gypse, dolomies, calcaires, conglomérats et grès du retournement de Fontanieu) Triasique argilo-calcaire caillouteux (argile rouge, gypse, dolomies, calcaires, conglomérats et grès du retournement de Fontanieu (idéal pour le Mourvèdre et le Grenache)

VINIFICATION : Vendanges manuelles, éraflage complet et foulage, longue cuvaison de 20 jours, en cuve inox et bois tronconique, individualisant cépages et parcelles

ELEVAGE : élevage de 18 mois en foudre et barrique de chêne français au cours duquel des soutirages réguliers marieront arômes et structures

Vin de robe soutenu aux reflets legèrement violacés. Nez discret, plutot austère, au premier abord, s'ouvre sur des notes de fruits noirs confiturés. L'aération developpe la presence aromatique avec des notes plus chaleureuses de figues roties et de guarrigue. La bouche Ample et chaleureuse egalement, offre des tanins ronds qui apporte la fraicheur rendant  l'équilibre intéressant et une bonne longueur (7 caudalies).

Ce vin s’accommodera très bien avec des plats d'hivers (marinades, daubes...) Osso bucco, Pieds paquets Provençaux, bœuf aux olives.

2014 est un millesime compliqué : la Provence a connu un bel été mais s'est retrouvée sous des trompes d'eau après le 15 septembre, seule les cépages très tardifs comme le mourvèdre  (Bandol) ont donnés des vins superbes, en résistant parfaitement aux averses de la mi-septembre.

Déja très agréable à boire. sur des plats à dominante Provençale marquée pourrat très bien vieillir encore 3 à 5 ans.

Dans la même appellation
La Provence
La Provence
La Provence
je demande conseil au sommelier